Des photos oubliées du mois d’avril

Sou­venir, sou­venir, le pho­to­graphe Yann Levy est tombé sur ces deux photos oubliées dans ses archives du mois d’avril

Donc je tra­vaille sur mes archives pour une com­mande sur le mou­ve­ment social contre la lois El Khomri et là je tombe sur cette photo datant du 9 avril, place de la Nation à Paris. Je n’y avais jamais prêté atten­tion. En y regar­dant de plus près je découvre que papa Shultz me vise (mais sûre­ment aussi d’autres pho­to­graphes à côté de moi) direc­te­ment avec sa gre­nade de désen­cer­cle­ment. C’est clair que lorsque l’on regarde l’image d’avant on sent le danger que je/​nous repré­sente. L’image d’après est une image de défla­gra­tion.

Ce jour là nous avons aidé un pho­to­graphe blessé par un tir tendu de lacry­mo­gène et si ma mémoire est bonne un autre col­lègue visé éga­le­ment en tir tendu est rentré chez lui en boi­tant. C’est ce jour où avec d’autres col­lègues, des poli­ciers en civil ont com­mencé à nous chauffer en ter­mi­nant par cette phrase « dégagez la récréa­tion est finie, on vous connait, on sait qui vous êtes et ce que vous faites, vous êtes là pour nous baiser… » 

Nous ne sommes qu’au mois d’Avril, depuis nous ne comp­tons plus les témoi­gnages de vio­lences poli­cières à l’encontre des mani­fes­tants et de la presse, les arres­ta­tions aléa­toires, arbi­traires, les condam­na­tions expé­di­tives… Comme tout le monde le sait, la Police n’a cessé de viser la presse, les mani­fes­ta­tions se sont faites répri­mées tou­jours plus dure­ment pour finir par un tour de bassin, dans une cage à ciel ouvert… 

Mais tout va bien, l’été est enfin là et la France est en final de l’Euro 2016 nous pou­vons fermer les yeux ou faire des sel­fies en tri­bune comme si rien ne s’était passé.