Mardi 31 mai

Rennes

Faculté den­taire Pas­teur — Sté­phane Gef­flot fai­sait partie des mani­fes­tants qui ont voulu investir la faculté pour y tenir une assem­blée géné­rale. La sec­tion d’intervention de la police natio­nale et la Bac inter­viennent pour les déloger, à cette occa­sion il est frappé par deux fois avec une matraque dans le dos. Son attes­ta­tion médi­cale parle : « d’une ecchy­mose vieillie au niveau de l’omoplate droite de 10 cm par 2 cm. »
 – Source : témoi­gnage recueilli par Repor­terre.

Faculté den­taire Pas­teur — Des auteurs de bande-des­sinée par­ti­cipent à une ren­contre nommée Spé­léo­gra­phies”. L’un d’eux, Jean-Chris­tophe Menu, raconte : « Nous avions com­mencé à déjeuner quand des mani­fes­tants sont entrés dans le bâti­ment de l’hôtel Pas­teur. Rapi­de­ment, ils ont été suivis par des poli­ciers en uni­forme et en civil très vio­lents. Les poli­ciers en uni­forme frap­paient les mani­fes­tants à coups de matraque, il y a eu des heurts vio­lents dans les esca­liers, dans les cou­loirs. Puis un flic en civil s’est dirigé vers moi, m’a mis la main sur l’épaule en criant « Toi ! » pour m’embarquer, mais un des orga­ni­sa­teurs de Spé­léo­gra­phies” s’est inter­posé. »
 – Source : Les Inrocks


Taranis News

Un pho­to­graphe pris à partie et frappé par la police. C’est la troi­sième fois en un mois. On remar­quera que les poli­ciers ont pris soin de ne pas porter leur matri­cule… Un pra­tique fré­quente à Rennes depuis quelques temps, qui c’est depuis étendue qua­si­ment à l’ensemble du ter­ri­toire.

No medium found for URL https://​twitter​.com/​L​o​u​i​s​W​i​t​t​e​r​/​s​t​a​t​u​s​/​7​3​7​6​8​3​9​7​3​7​3​2​7​61601

Taranis News

Des poli­ciers exiger d’un jour­na­liste qu’il sup­prime le contenu de son appa­reil photo. Une pra­tique par­fai­te­ment illé­gale soit dit en pas­sant.