Jeudi 14 avril


Warning: file_get_contents(https://i.ytimg.com/vi/d5Xifqv6C0w/hqdefault.jpg): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.0 404 Not Found in /home/hub/public_html/antirep/site/plugins/oembed/lib/thumb.php on line 32

Paris

Une scène devenue mythique tel­le­ment elle a tourné sur les réseau sociaux : dans le 19e arron­dis­se­ment une jeune femme, cliente d’un res­tau­rant dans le quar­tier¿ reçoit un coup de pied dans le ventre par un CRS pour avoir mal pris le fait d’être gazée. Tamara, racon­tera ce qui c’est passé le len­de­main sur le site Buzz­Feed.


Je suis tombée au sol. Puis j’ai senti un coup de pied ou de matraque dans mon bras. Une per­sonne (NDLR : un autre mani­fes­tant) a essayé de me relever, mais le CRS m’a redonné un coup de pied dans le coccyx pour me remettre au sol. Je me suis redressée. Le CRS m’a retenue par mon man­teau, qui s’est déchiré, par mon sac à dos puis par mon pan­talon, déchi­rant même ma culotte. 

Ludi­vine, étu­diante de lettres à Nan­terre de 26 ans, elle a été vio­lentée par un CRS lors de la mani­fes­ta­tion du 14 avril à Paris Sta­lin­grad. Souf­frant d’une frac­ture du bras, elle a porté plainte. Source : Le Pari­sien


Saint-Etienne

Trois jeunes placés en garde à vue après une per­qui­si­tion dans leurs appar­te­ments. Puis, il sont placés sous contrôle judi­ciaire depuis le ven­dredi 15 avril après midi, en atten­dant leur procès début juin. On leur reproche, entre autre d’avoir par­ti­cipé, à l’action du 31 mars devant la pré­fec­ture (un mur sym­bo­lique avait été construit). Source : Rebel­lyon.